Qu’est-ce que le GIFAM ?

Le GIFAM est le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils et d’équipement Ménager. Ce syndicat a été créé en 1967 avec l’objectif de réunir les grands fabricants et d’accompagner les consommateurs sur leurs achats en électroménager.

Actuellement, le GIFAM regroupe plus d’une cinquantaine d’entreprises. Il rassemble les représentants des marques d’appareils électroménagers et thermiques électriques de manière à proposer des produits innovants. L’organisme informe les consommateurs sur la façon de faire durer leurs appareils électroménagers et comment les recycler.

Les membres participent aux débats nationaux et européens concernant la réglementation de ce secteur industriel. Le GIFAM contribue à anticiper les évolutions réglementaires, s’engage dans le domaine de l’écologie par l’application de normes et de certifications. Il étudie les parcours d’achat et les besoins des consommateurs. Enfin, il valorise, auprès des médias et du grand public les progrès et les savoir-faire technologiques du secteur d’activité.

À ce jour, le conseil d’administration de GIFAM est composé d’une vingtaine de membres. Brigitte Petit a été élue présidente de Beko France et de la commission Électroménager. Eric Baudry, président de la Commission Thermique, Philippe Kaltenbach, président Whirlpool & Indesit France, Pierre Perron, directeur général Electrolux Home Products France SAS.

Quel rôle du GIFAM dans la construction de l’indice de réparabilité ?

Cinq groupes de travail ont été formé pour travailler à la construction de l’indice de réparabilité aux côtés du Ministère de l’Ecologie et de l’ADEME. Associations, fabricants, distributeurs et autres acteurs du secteur ont donc travaillé à des dizaines de reprises pour construire un indice de réparabilité fiable.

Dans ce cadre, le GIFAM avait pour objectifs :

  • Veiller à la bonne compréhension des textes de chacun des membres du syndicat
  • Unifier les voix des membres pour se positionner ensemble autour d’axes servant la profession.
  • Influencer la construction de l’indice de réparabilité dans l’intérêt de ses membres

Pour les fabricants d’électroménagers, comme Brandt, Samsung, Bosch, LG, Whirlpool, ou Miele,… comprendre la construction de l’indice de réparabilité est un enjeu très fort car celui-ci sera calculé en interne, par les fabricants eux-mêmes. Hormis le lobbying, les acteurs conviés lors des groupes de travail ont un autre objectif : bien comprendre les informations pour être capable d’expliquer, divulguer et faire intégrer l’indice de réparabilité en interne.

Catégories : Non classé